Le Bonhomme de neige en streaming VF - BDRIP

Liens de Téléchargement

Uptobox Upvideo HDLIGHT (VF)

Synopsis et détails

Le Bonhomme de neige
Réalisateur(s) : Tomas Alfredson
Acteur(s) : Charlotte Gainsbourg, Michael Fassbender, Rebecca Ferguson
Catégorie(s) : Policier, Thriller
Langue : VF
Qualité(s) : HD, BDRIP

Quand le détective principal d’une brigade criminelle enquête sur la disparition d’une victime lors des premières neiges de l’hiver, il craint qu’un tueur en série insaisissable puisse être de nouveau actif. Avec l’aide d’une brillante recrue, le flic doit relier des vieux cas de plusieurs décennies au nouveau brutal s’il espère déjouer ce mal impensable avant la prochaine chute de neige.

Mots-clés :

Le Bonhomme de neige streaming vf
Le Bonhomme de neige film complet
Telecharger Le Bonhomme de neige uptobox
Telecharger Le Bonhomme de neige 1fichier

2 Commentaires pour le film “Le Bonhomme de neige” :

  1. Anonyme dit :

    Je ne sais pas par où commencer …

    … Eh bien, commençons par l’histoire, le noyau du films. Le complot du bonhomme de neige et son exécution étaient partout. Ce n’est pas seulement que c’était insensé et juste ridiculement stupide à la fin, mais le film était rempli de scènes et de sous-intrigues complètes qui étaient complètement inconséquentes et inutiles. Certains personnages et toute leur histoire auraient facilement pu être coupés et cela n’aurait eu aucun effet sur l’intrigue. Excusez-moi, ai-je écrit des caractères? Il n’y en avait pas dans ce film, seulement des visages célèbres et reconnaissables qui ont été embauchés à cause de leur nom. En parlant de cette distribution stellaire pleine d’acteurs fantastiques, ils auraient tout aussi bien pu être remplacés par des inconnus complets et cela n’aurait rien changé. Je me sens mal pour eux, car Fassbender est à mon avis l’un des meilleurs acteurs aujourd’hui, avec Charlotte Gainsbourg, J.K. Simmons et Toby Jones qui, malheureusement, n’avaient tout simplement rien pour travailler dès le départ.

    D’accord, parlons de l’exécution de ce gâchis. Il commence lentement après une ouverture très étrange et reste ainsi pour plus de la moitié du film. Rien d’important ne se passe. Ensuite, on nous présente de nouveaux «personnages» et sous-trames, qui n’ont rien ajouté au film. Ensuite, il y a quelques efforts pour construire le «personnage» de Fassbender, qui n’a pas été payant et n’était pas du tout convaincant. Ensuite, au moment où vous arrivez au point de mi-chemin, vous vous ennuyez et vous savez déjà qui a fait les choses qui ont été faites, donc il n’y a pas de révélation ou de torsion à la fin. Et cette fin. C’est juste complètement ridicule et a quelques moments de rire fort involontairement. Donc, il y a ça.

    Je dois dire que je n’ai pas lu le matériel source, donc je ne sais pas si c’est aussi mauvais que le film (probablement pas), mais le film est tout simplement mauvais. Vraiment mauvais. C’est extrêmement stupide, qui m’a pris au dépourvu, car il y avait un moment où Scorsese était prévu pour diriger. Je me demande s’il aurait pu le faire fonctionner.

    La seule chose qui vaut la peine d’être mentionnée est que le décor est très joli à regarder, parfois magnifiquement tourné, ce qui ajoute au moins une certaine atmosphère au film et enfin il y avait du gore amusant et des scènes drôles involontairement.

  2. Anonyme dit :

    Il ne semble pas y avoir beaucoup d’amour pour The Snowman, ce qui est dommage car la plupart des éléments que j’adore à propos de la dramaturgie scandinave sont là: un regard globalement non glamour, paysages glacés, un protagoniste avec des problèmes émotionnels et des difficultés à se connecter avec d’autres personnes, les meurtres horribles, les secrets de famille sombres, et une torsion de surprise à la fin. En fait, si c’était un film norvégien, alors je pense que la plupart des gens l’auraient loué comme agréablement non-Hollywood, mais maintenant ils ne savent plus quoi en faire, donc ils lui donnent une raclée critique. Le réalisateur Tomas Alfredson sait comment assembler les éléments dans la meilleure tradition de séries comme The Killing (Forbrydelsen) et The Bridge (Bron) et des films comme The Girl With The Dragon Tattoo (Män Som Hatar Kvinnor ), mais, pour être juste, The Snowman est aussi le faible de ce groupe.

    Une grande partie de cela peut être attribuée aux problèmes de production. Apparemment, Alfredson s’est impliqué tard dans la production, et de grandes parties du scénario n’ont même pas été filmées. A en juger par les scènes qui se trouvent dans la bande-annonce et qui manquent au film, l’éditrice Thelma Schoonmaaker (de la célébrité de Goodfellas) a peut-être eu du mal à faire une version au moins cohérente. Pourtant, certaines séquences du film prennent nettement leur temps pour la mise en place, parfois à peu de chose, comme si des parties essentielles manquaient. D’autres scènes, en particulier le point culminant et l’épilogue, sont trop rapides au point de se sentir pressés. Je n’ai pas lu le livre, mais on m’a dit que Harry Hole est beaucoup plus excentrique et complexe que ce que nous voyons ici. Michael Fassbender est un excellent acteur, mais j’aurais aimé voir plus de ses problèmes, autres que son alcoolisme et son manque de souvenir des rendez-vous.

    Le meilleur traitement pour The Snowman aurait probablement été une minisérie entière, de préférence avec des acteurs norvégiens. Il aurait donné une grande exposition au caractère de Harry, à ses interactions avec les suspects et au temps d’explorer les intrigues qui sont maintenant seulement abordées, en particulier celles impliquant Val Kilmer, Toby Jones et J.K. Simmons, qui a trop peu à faire. C’est un peu comme si les fabricants essayaient de couper 10 heures de télévision en 2 heures. Cela dit, je ne reconnais pas certaines des critiques selon lesquelles le film est totalement incompréhensible. Sans aucun doute, beaucoup de gens ne connaissent que des remakes fortement américanisés de drames scandinaves où tout a tendance à être clair et tout le monde est plutôt normal. Je conseillerais à ces gens d’en regarder un authentique de Scandinavie, avec des sous-titres, réalisés par des acteurs locaux et des membres d’équipage. Les personnages énigmatiques et ambigus qui ne peuvent pas être définis par un trait de caractère unique, et une certaine ambiguïté dans l’intrigue devraient faire partie de l’affaire.

    Un dernier point positif est que les créateurs ont utilisé leur budget pour des prises de vue à couper le souffle du paysage norvégien, ce qui aurait été difficile à réaliser sur un budget télévisé. Ce film n’est certainement pas parfait, mais il a quelques moments de grande tension, et il vous permet d’économiser un billet pour des vacances en Norvège.