C’est beau la vie quand on y pense | VF | DVDRIP

Liens de Téléchargement

Uptobox Fuuze HDLIGHT (VF)
Uptobox Uptobox DVDRIP (VF)
1fichier 1fichier DVDRIP (VF)
Cloudvid DVDRIP (VF)

Synopsis et détails

C’est beau la vie quand on y pense
Réalisateur(s) : Gérard Jugnot
Acteur(s) : François Deblock, Gérard Jugnot, Isabelle Mergault
Catégorie(s) : Comedie, Drame
Langue : VF
Qualité(s) : HD, DVDRIP

Loïc, un ancien pilote de rallye, et Hugo, un jeune homme complètement déjanté, sont deux inconnus que tout oppose. Un événement hors du commun va pourtant les réunir. D’abord explosive, leur rencontre va marquer le début d’une relation pleine de surprises.

2 Commentaires pour le film “C’est beau la vie quand on y pense” :

  1. Anonyme dit :

    L’intrigue est basée sur une idée qui, au premier abord, peut sembler maladroite, mais elle s’avère intéressante en raison de la construction du film et de la bonne interprétation de tous les personnages. Certaines scènes peuvent être considérées comme peu pertinentes ou incroyables, mais cela ne gâche pas le doux sentiment général transmis par ce film mignon et touchant. Un film pour tous qui a autant de succès que moi.

  2. Anonyme dit :

    Ici, nous avons deux scénaristes / réalisateurs pour le prix d’un, mais un seul, Gerard Jugnot, était impliqué dans les deux rôles, l’autre, Isabelle Mergault, était là pour paraître mignonne, pour agir de façon brillante et pour apporter son soutien. Jugnot est, bien sûr, un habitué du jeu scénariste-réalisateur. Ancien membre de Splendid, il est plus que digne de prendre sa place aux côtés de ses anciens collègues tels que Josie Balasko, Thierry Thermitte, Michel Blanc et al. Cet effort ne risque pas de troubler le panel lorsque les Césars se présenteront et il n’y a qu’une chance extérieure de jouer en Angleterre, mais c’est la perte de l’Angleterre parce que cela fait du bien. Jugnot est un ancien pilote de course, dans la soixantaine, vendant des voitures au lieu de les piloter. Déçu parce qu’il n’a jamais pris le temps de voir son fils grandir, il décide après la mort de son fils dans un accident de voiture de rechercher le jeune receveur du cœur transplanté de son fils décédé et, si possible, avoir un lien avec lui. Naturellement, si le donataire était un saint, il n’y aurait pas de film. Il doit donc tout d’abord se redresser. C’est tout, mais comme l’a dit l’homme, il s’agit du voyage et c’est une pêche.