Amityville: The Awakening en streaming VF HDLIGHT

video

Liens de Téléchargement

Uptobox Fastdownload HDLIGHT (VF)

Synopsis et détails

Amityville: The Awakening
Réalisateur(s) : Franck Khalfoun
Acteur(s) : Bella Thorne, Jennifer Jason Leigh, Jennifer Morrison
Catégorie(s) : Epouvante horreur
Langue : VF

Belle, sa petite sœur et son frère jumeau comateux déménagent dans une nouvelle maison avec leur mère célibataire – Joan – afin d’économiser de l’argent pour payer les soins de santé coûteux de son frère. Mais quand des phénomènes étranges commencent à se produire dans la maison, y compris la guérison miraculeuse de son frère, Belle commence à soupçonner que sa mère ne lui dit pas tout et se rend vite compte qu’ils viennent d’emménager dans la célèbre maison d’Amityville.

2 Commentaires pour le film “Amityville: The Awakening” :

  1. Anonyme dit :

    Amityville: The Awakening est enfin là après beaucoup, beaucoup de refoulements et de retards. Cela valait-il la peine d’attendre? Bien comme beaucoup de films qui utilisent le nom d’Amityville, pas vraiment.

    La cinématographie va bien, les acteurs vont bien. L’un des plus grands problèmes avec le film est l’audio, il y a beaucoup de scènes où le dialogue est noyé par le bruit de fond.

    Le film commence sur une bonne étape, en utilisant ce qui ressemble à de vieilles images de police pour expliquer les meurtres de Defeo, malheureusement, à partir de là, le film fait un déclin régulier dans l’inutilité.

    Au lieu de faire un film d’horreur à base de la maison, les meurtres et la hantise, ils choisissent de se concentrer sur la fille. La hantise prend le siège arrière du drame familial, ce qui rend le film encore pire avec une mauvaise stimulation, mauvaise écriture : c’est le film le moins excitant de la franchise.

    Disons-le de cette façon, il y a une raison pour laquelle ils ont opté pour une sortie en salle limitée et l’ont mise en ligne gratuitement sur Google Play d’octobre à décembre. C’est un film que même les producteurs et les réalisateurs ne peuvent pas supporter.

    La réalité est que l’original Amityville était populaire parce qu’il était décrit comme une histoire vraie, donc le drame familial était plus humanisé. Avec ces autres films, il s’agit de l’horreur et ce film ignore complètement cela.

  2. Anonyme dit :

    Je ne sais pas si ce film était censé être une suite ou un redémarrage mais c’était bien mieux que ce film horrible avec Ryan Reynolds de 2005 et toutes les autres suites … Pour moi, Amityville: The Awakening est une bonne suite à la trilogie originale. Cela m’a rappelé un peu la partie 2 de possession, mais pas aussi brutale et j’ai aimé le réalisme dans l’histoire quand ils ont regardé le DVD d’horreur Amityville original dans la maison où l’horreur a eu lieu.

    Le score a été très bien fait et j’ai aimé la sensation fantasmagorique et l’atmosphère de ce film qui a bien fonctionné sans le B-rated et les effets spéciaux bon marché à bas prix dont beaucoup de suites ont souffert.

    Tous les acteurs de ce film ont fait du bon travail en rendant les personnages réels. Cameron Monaghan a fait un travail incroyable étant possédé, c’était effrayant. Mon problème avec ce film était les coupures et certaines scènes dans les bandes-annonces non montrées, et dans une scène il a semblé y avoir un mauvais montage pendant qu’ils emmenaient James dehors dans son fauteuil roulant. Je voulais savoir quel était le dialogue avant qu’il ne soit coupé pendant la conversation.

    J’espère que le réalisateur finira par sortir une coupure prolongée R-rated sur DVD / Blu-ray avec les scènes supprimées et la fin originale avant les retouches. J’aurais préféré le regarder sur le grand écran pour ma 1ère fois pour obtenir le plein effet et je ne peux pas croire après avoir attendu 2 ans qu’il n’a pas eu une sortie théâtrale importante compte tenu des autres conneries qui l’ont fait. Celui-ci le méritait et je ne sais pas pourquoi tant de gens ne l’aimaient pas! C’était court mais bien rythmé je ne m’ennuyais pas. Je vais essayer de le voir une autre fois au cinéma.