Dogman VF HDLIGHT

Regarder Dogman streaming vf
Voir Dogman en streaming HD

Liens de Téléchargement

Uptobox Fastdownload HDLIGHT (VF)

Synopsis et détails

Dogman
Réalisateur(s) : Matteo Garrone
Acteur(s) : Edoardo Pesce, Marcello Fonte, Nunzia Schiano
Catégorie(s) : Drame, Policier
Langue : VF

Dans une banlieue déshéritée, Marcello, toiletteur pour chiens discret et apprécié de tous, voit revenir de prison son ami Simoncino, un ancien boxeur accro à la cocaïne qui, très vite, rackette et brutalise le quartier. D’abord confiant, Marcello se laisse entraîner malgré lui dans une spirale criminelle. Il fait alors l’apprentissage de la trahison et de l’abandon, avant d’imaginer une vengeance féroce…

3 Commentaires pour le film “Dogman” :

  1. Anonyme dit :

    La station balnéaire désolée et les personnages sombres, familiers de Gomorra, jouent en retour à dogman, Marcello, du titre. Il est interprété par le superbe Marcello Fonte, qu’il a bien dirigé dans cette histoire de moralité de chiens parmi les immoraux.

    Ce n’est pas une histoire de co-dépendance; c’est une histoire moderne de chemins qui se croisent mais ne se synchronisent jamais. Bien que Marcello semble jouer l’infériorité d’un tyran, nous apprenons très vite que Marcello n’est pas un schlemiel, mais je me demande si certains commentateurs ont raté cela. Il est le petit gars, mais dans un milieu où le petit gars a une place valable.

    Les problèmes avec le film apparaissent dans deux domaines; Fonte est tout simplement un meilleur acteur que ceux qui l’entourent et la toile de ce film commence à paraître trop petite, très rapidement. Nous recevons d’étonnants fragments de merveilleuse cinématographie avant de revenir dans le monde sordide de l’homme-chien. Cela ne sert pas non plus à rendre le film bizarre ou plus réaliste. Contrairement à Gomorrah qui tenait un œil de documentaire implacable, cela ressemble parfois à une tentative de dépouillement de trains.

    Il se passe quelque chose de bien ici, mais cela ne fait pas vraiment partie d’un film à part entière. Il s’engage fortement dans certaines parties mais, tout comme la fin, ne se concentre pas sur une chose ou une autre.

  2. Anonyme dit :

    La performance primée de Marcello Fonte qui convainc totalement en tant que père dévoué qui s’occupe de coke et a ainsi fait de l’un de ses clients, Simone (Edoardo Pesce), la bête imposante d’un tyran sociopathe, un véritable monstre. Quelque chose de totalement dépourvu de charme, d’empathie ou même d’une seule qualité rédemptrice. Le “dogman” cependant, à travers ses actions, est un personnage moralement ambigu. D’une part, c’est un père affectueux et dévoué envers sa fille. Il fait preuve de chaleur, d’affection, d’empathie et de compréhension envers les chiens qui lui sont confiés, qui sont parfois agités. D’autre part, il porte une grande part de responsabilité dans la transformation de Simone en monstre imbibé de coke. On se pose des questions sur la nature du mal, son origine et ce qui empêche le mal de s’implanter. Je pense que le film nous invite à réfléchir à ce pour quoi nous vivons – vivons-nous uniquement dans le but de nous servir et de servir nos intérêts étroits ou mettons-nous de côté notre moi et essayons-nous de vivre pour et de considérer les autres? Comment traitons-nous les conséquences prévues ou non de nos actions? La direction – utilisation de l’emplacement, la cinématographie. C’est vraiment un film à voir sur grand écran, la station balnéaire délabrée au bord de la mer où l’action se déroule est pleine de détails, c’est une réalisation cinématographique magistrale – utiliser pleinement le décor pour renforcer le monde intérieur des personnages. Le signe certain pour moi d’un réalisateur expérimenté est l’absence de musique fortuite – ce film n’en a pas, il n’en a pas besoin. L’action parle d’elle-même. Il s’appuie sur et permet à l’intelligence du public d’envisager ce qui se passe. Un film magnifiquement intelligent sur la condition humaine sur la façon dont les humains permettent aux tyrans de les affronter, sur le pouvoir, sur les abus de pouvoir, sur la façon dont nous traitons les plus faibles que nous-mêmes. Je vous préviens qu’il y a des violences dans l’estomac, donc ce n’est peut-être pas un bon film “rendez-vous”, mais si vous voulez un film sérieux et approfondi explorant la condition humaine et la masculinité en particulier, ce film est pour vous. Plus de questions que de réponses… Si vous êtes un mordu italien et que vous connaissez bien la région de Naples, ce sera encore plus pour vous, mais cela dit, l’histoire pourrait se passer n’importe où. Cela dit, cela me rappela soudainement le film “Dead Mans Shoes” de Shane Meadows avec lequel il s’agirait très bien d’une double facture. C’est un film tout à fait différent, avec un personnage masculin endommagé faisant des choix avec des conséquences graves et un film de “vengeance”. DOGMAN est sorti en France en juin dernier. Je l’ai vu en italien avec des sous-titres français. Je parle bien français, pas brillant, il y a toujours des choses qui vous manquent, mais cela ne semble pas en diminuer l’impact. Je terminerai en disant que malgré les thèmes sombres, ce n’est pas sans humour pointu. PRENDRE PLAISIR!

  3. Anonyme dit :

    “Dogman” raconte l’histoire de Marcello. Au début du film, nous voyons Marcello soigner un chien dans son magasin, qui s’appelle Dogman. Nous faisons connaissance avec Marcello, qui vend des médicaments en parallèle pour joindre les deux bouts et qui, plus que tout, se soucie beaucoup de sa fille, qu’il voit de temps en temps. Parmi ses amis (?) Se trouve Simon, un ancien boxeur qui terrorise le quartier. Simon “convainc” Marcello de participer à un braquage, mais quand les choses tournent mal, Marcello se fait prendre par les flics. Marcello refuse de violer Simon et est condamné à un an de prison … Que se passera-t-il lorsque Marcello sera libéré un an plus tard? Pour vous en dire plus sur l’intrigue gâcherait votre expérience visuelle, vous aurez juste à voir par vous-même comment tout cela se joue.

    Quelques commentaires: c’est le dernier film de Matteo Garrone, qui nous avait déjà présenté l’excellent drame mafieux “Gomorrah”. Il explore ici la vie de petits crimes et examine en même temps la condition humaine. En raison de la lourdeur de l’intrigue du film, je ne peux pas entrer dans beaucoup plus de détails, désolé, croyez-moi juste que c’est une expérience cinématographique intense mais très enrichissante. Marcello Fonte est remarquable dans le rôle principal. La photographie est également excellente (le film a été tourné à Castel Volturno, juste au nord de Naples).

    “Dogman” a été présenté pour la première fois au festival de Cannes cette année, pour un succès immédiat. Fonte a remporté le prix du meilleur acteur. Il m’arrive d’attraper ce film lors d’une récente visite de famille en Belgique. La projection de début de soirée où j’ai vu cela à Anvers, en Belgique, a été bien accueillie (environ 15 personnes). Je ne sais pas si cela atteindra les théâtres américains, mais imaginons que sinon, ce sera disponible sur VOD et d’autres plates-formes. Si vous êtes intéressé par un film étranger de qualité sur les conditions humaines, je vous suggère volontiers de vérifier cela lorsque vous le pourrez et de tirer votre propre conclusion.