Eshtebak en streaming VF HDLIGHT

video

Liens de Téléchargement

Uptobox Fuuze HDLIGHT (VF)

Synopsis et détails

Eshtebak
Réalisateur(s) : Mohamed Diab
Acteur(s) : Ahmed Malek, Hani Adel, Nelly Karim
Catégorie(s) : Drame, Thriller
Langue : VF

Installé entièrement dans un camion de police de 8 mètres, un certain nombre de détenus de différents milieux politiques et sociaux sont rassemblés par le destin, au cours de la tourmente qui a suivi l’éviction de l’ancien président Morsi du pouvoir.

2 Commentaires pour le film “Eshtebak” :

  1. Anonyme dit :

    Pour ceux d’entre vous qui ne le savent pas, dans les années 40 et 50 : L’Egypte avait l’une des meilleures industries cinématographiques au monde, elle était à l’époque à Hollywood .. mais en raison de plusieurs événements malheureux, le cinéma égyptien est tombé en panne à partir du milieu des années 60. il y avait quelques exceptions et de grands travaux réalisés par des cinéastes indépendants comme Chahine et Atef Eltayb et Mohamed Khan … et pourtant il y avait encore de l’espoir dans le cinéma égyptien. Très peu de films dont je me souvienne que c’était OK dans cette période jusqu’à la fin des années 2000 .. et à partir de 2010, nous avons vu un réel potentiel dans une nouvelle génération de cinéastes qui peut réellement restaurer l’Héritage du cinéma égyptien comme Amr salama et Mohamed diab ..et nous avons ici l’un des meilleurs films égyptiens des deux dernières décennies et le plus provocateur.

    Clash se déroule dans un seul endroit – un camion de police de 8m .. depuis le début .. Vous auriez cette Claustropohbia même si vous ne l’avez pas, Diab voulait nous dire que la vraie claustrophobie est dans notre pensée, ce film n’est pas orienté vers un seul public … c’est un film sur l’humanité, sur la façon de s’accepter même si parfois on ne peut pas se supporter mais pour aller de l’avant on doit s’aider, et c’est fait d’une belle manière symbolique .. Il a aussi un fond politique et il peut sembler au début que c’est l’histoire du film mais en fait non, le but politique est là je ne le nierai pas mais il est conçu de manière légère. Le public étranger peut encore regarder et apprécier et avoir le même impact que celui de l’égyptien.

    Le casting était superbe, tout le monde a fait son boulot d’une manière remarquable et exceptionnelle. Je n’en parlerai pas trop mais c’est vraiment un des côtés positifs du film.

    La direction et la cinématographie sont celles qui méritent vraiment de relever le chapeau, un travail exceptionnel réalisé, et de prendre en considération le budget de ce film qui ne dépassera en réalité pas deux millions de dollars et peut-être même moins … compte tenu du budget de ce film, c’est un effort splendide fait par l’ensemble de l’équipe ..

    C’est une expérience cinématographique dans laquelle vous ressentiriez un mélange d’émotions, vous vous sentiriez pendant une heure et 36 minutes comme si vous étiez pris au piège avec les personnages, et ironiquement, c’est la situation politique de l’Egypte maintenant.

  2. Anonyme dit :

    Il y a eu beaucoup d’anticipation et de controverse avant la sortie en Egypte avec plusieurs rumeurs selon lesquelles elle serait censurée et pas publiée. Un journaliste de National TV a qualifié le réalisateur de “traître” et d’anarchiste qui se concentre uniquement sur les aspects négatifs de la société égyptienne. Mais bien qu’il s’agisse du film le plus politique sorti en Egypte après la révolution, dans un marché dominé principalement par les comédies et les blockbusters hollywoodiens, il se révèle apolitique.

    Clash est le deuxième long métrage de l’écrivain / réalisateur Mohamed Diab qui a eu lieu début juillet 2013 après que le président Mohamed Morsi a été renversé par l’armée et de nombreuses personnes sont descendues dans la rue pour célébrer ou protester. Départ d’une voiture de police vide d’environ huit mètres carrés qui se remplit bientôt de différentes personnes arrêtées dans les manifestations allant d’un journaliste américain / égyptien aux révolutionnaires et aux partisans des Frères musulmans en passant par un groupe de jeunes hommes qui n’avaient rien à voir, qu’ils passaient juste par là.

    Les scènes de confrontation entre la police et les manifestants étaient magistrales et les montrer seulement à travers les vitres des voitures les rendait encore plus colossaux donnant un vrai sentiment de chaos. La fin était cinématiquement belle avec les lasers verts partout. Bien que la fin puisse sembler un peu insatisfaisante pour certains (y compris moi au début), je pense que c’est le reflet parfait de la pensée actuelle en Egypte.

    Après la Révolution en 2011 pendant le printemps arabe, tout le monde, en particulier les jeunes, a commencé à penser à sa propre utopie et attendaient avec impatience une “Nouvelle Egypte” pour voir leurs rêves s’évaporer alors qu’ils voyaient les mêmes erreurs répétées, leur politique des dirigeants les trahissant, ne leur donnant que de fausses promesses et de belles paroles. Au moment où j’écris ceci, l’économie est au plus bas avec le fossé entre les riches et les pauvres qui s’élargit progressivement, le budget de la santé et de l’éducation diminue, l’arène politique est remplie des mêmes visages de l’ancien régime. La censure touche tout et il y a même eu des discussions pour censurer les médias sociaux. vous ne pouvez donc pas vraiment leur reprocher de perdre espoir et d’abandonner leurs rêves et de ne pas voir la lumière au bout du tunnel. Pour eux, il n’y a que l’obscurité, rien d’autre.