La Miséricorde de la Jungle en streaming VF HDLIGHT

video

Liens de Téléchargement

Uptobox Fastdownload HDLIGHT (VF)

Synopsis et détails

La Miséricorde de la Jungle
Réalisateur(s) : Joël Karekezi
Acteur(s) : Ibrahim Ahmed dit Pino, Marc Zinga, Stéphane Bak
Catégorie(s) : Drame, Guerre
Langue : VF

La Miséricorde de la Jungle est un road movie qui traite des guerres au Congo à travers les yeux de deux soldats perdus dans la jungle en présentant leur lutte, leur faiblesse et leur espoir.
Titre original : The Mercy of the Jungle

3 Commentaires pour le film “La Miséricorde de la Jungle” :

  1. Anonyme dit :

    Le deuxième long métrage du réalisateur rwandais Joël Karekezi, qui a débuté en 1998 au début de la Seconde guerre du Congo, est une odyssée propulsive sur deux soldats rwandais naviguant dans des régions sauvages et des crises existentielles alors qu’ils étaient perdus derrière les lignes ennemies.
    Le Kivu est la région frontalière entre la République démocratique du Congo et le Rwanda. C’est ici, dans un dense réseau de forêts et de collines, que se déroule le second long métrage captivant du réalisateur rwandais Joël Karekezi. Définie en 1998, peu de temps après le début de la Seconde guerre du Congo, The Mercy of the Jungle suit deux soldats rwandais égarés alors qu’ils naviguent dans la nature et affrontent leurs propres crises existentielles.

    Le sergent Xavier est un vétéran des conflits ethniques au Rwanda, tandis que le Soldat Faustin est une nouvelle recrue désireuse de venger le meurtre de son père et de ses frères. Une nuit, leur bataillon s’éloigne pour chasser un groupe de rebelles. Xavier et Faustin sont laissés derrière alors que la milice congolaise commence à envahir la région. Ils n’ont d’autre choix que de se diriger vers l’ouest et de s’engager dans un long voyage à travers un paysage hostile regorgeant de patrouilles ennemies, de faune et de mines et d’opérations mercenaires. Contrariés par la faim et la maladie, les hommes doivent apprendre à s’appuyer sur les compétences très différentes les uns des autres pour survivre.

    La Miséricorde de la jungle est une odyssée atmosphérique propice à la débrouillardise et à la camaraderie – une odyssée dans laquelle la jungle est elle-même un personnage central. Mais Karekezi imprègne également le film de détails qui en disent long sur la myriade de petites tragédies qui sont le produit de telles guerres, notamment le recrutement forcé d’enfants soldats. Les pertes insensées autour de Xavier et de Faustin sont telles qu’aucun d’entre eux ne sera en mesure de se battre pour sa vie sans prendre en compte les conséquences de leurs actes sur les autres.

  2. Anonyme dit :

    Le second long métrage de Joël Karekezi, La miséricorde de la jungle, est un film propulsif qui exploite le potentiel visuel et dramatique des environnements hermétiques pour créer une histoire à la fois large et directe. La Mercy of the Jungle, qui a pris place au début de la Seconde guerre du Congo en 1998, utilise beaucoup l’espace. Karekezi anime l’environnement de ses personnages par le biais de sons somptueux et de visuels denses, ce qui entraîne une immersion presque totale en sensorialité. Plutôt qu’un oeil narratif distancié, l’intériorité du réalisateur et les flux interconnectés de conflits politiques externes relancent son engagement en faveur d’une subjectivité mondiale.

    Karkezi exploite avec beaucoup de facilité les réseaux en jeu dans le film, tirant des conclusions, certaines légèrement sur le nez, en ce qui concerne l’enchevêtrement des ressources, du territoire et du conflit entre la République démocratique du Congo et le Rwanda. Son attention sur les effets émotionnels et sociaux de la guerre est claire et, parfois, imprégnée de notes d’humour bienvenues qui approfondissent le ton au-delà d’une simple aigreur. Le réalisateur est à son meilleur quand il encadre ses acteurs dans une jungle qui trahit à la fois leur vulnérabilité physique et émotionnelle, et plus attentif quand il considère l’humanisme qui se cache juste au-delà de la nature par ailleurs séparatiste du conflit territorial. Pour le meilleur ou pour le pire, La miséricorde de la jungle est un film qui aspire à évoquer une vision globale de l’humanité.

  3. Anonyme dit :

    Dans la jungle du Kivu au Congo, le sergent Xavier, héros de la guerre rwandais, et le jeune soldat Faustin, inexpérimenté, se trouvent en territoire ennemi et livrent une guerre floue. Lorsque les deux hommes perdent leur bataillon, ils restent seuls sans ressources, perdus dans l’inextricable jungle congolaise, connue pour être la plus large, la plus épaisse et la plus dangereuse du continent. Pris entre les combats acharnés où les ennemis ne sont pas différenciés des alliés, ils n’ont d’autre choix que de s’enfoncer plus profondément dans l’enfer vert. A la recherche d’eau, de nourriture et d’une issue, ils sont exposés à une hostilité omniprésente. Seuls, ils doivent faire face à leurs propres démons. Film sur une guerre à visée antimilitariste, La miséricorde de la jungle montre les plaies ouvertes laissées par les combats et interroge la place de l’humanité dans les conflits armés.