Le Musée des merveilles en streaming VF HDLIGHT

video

Liens de Téléchargement

Uptobox Fuuze HDLIGHT (VF)

Synopsis et détails

Le Musée des merveilles
Réalisateur(s) : Todd Haynes
Acteur(s) : Julianne Moore, Millicent Simmonds, Oakes Fegley
Catégorie(s) : Drame
Langue : VF

L’histoire d’un jeune garçon dans le Midwest est racontée simultanément avec un conte sur une jeune fille à New York d’il y a cinquante ans alors qu’ils cherchent tous les deux la même connexion mystérieuse…

1 commentaire pour le film “Le Musée des merveilles” :

  1. stream dit :

    Le film est une occasion rare de suivre deux histoires croisées sur deux périodes différentes avec l’histoire de deux enfants comme sujet principal, et d’avoir des discussions post-film très intéressantes liées aux personnages, aux époques et aux techniques cinématographiques.

    Nous suivons les histoires de deux enfants séparés par 50 ans. Bien que la limite de temps existe, les similitudes entre leurs voyages sont nombreuses. Chacun fuit la maison à la recherche de ses racines et de son identité. Ils sont tous deux malentendants et vivent dans des environnements familiaux moins qu’idéaux. De plus, leurs traces traversent plusieurs des mêmes endroits à New York que deux musées jouent des rôles-clés.

    Ben est un garçon âgé de 12 ans vivant à Gunflint, Minnesota. En 1977, sa mère meurt de façon inattendue dans un accident anormal. Convaincu qu’un signet bizarre est un indice pour trouver son père qu’il n’a jamais rencontré, Ben part à New York City.

    Rose vit en 1927 à Hoboken, New Jersey, elle est obsédé par la star de l’écran muet Lillian Mayhew. Rose est une fille artistique dont le père dominateur a peu de temps pour elle, alors elle saute à bord du ferry et se dirige vers la grande ville pour traquer son idole.

    Brian Selznick a adapté le scénario de son propre roman (il a également écrit “L’invention de Hugo Cabret”, qui était la base de HUGO de Scorcese), et certains trouveront peut-être que les deux histoires sont confuses ou difficiles à suivre. Cependant, pour ceux qui se connectent avec les personnages et leurs aventures, c’est un tour fascinant et divertissant. Le réalisateur Todd Haynes (FAR FROM HEAVEN, CAROL) a établi son savoir-faire en stylisme visuel, et ici il présente deux looks distincts pour les différentes époques. Le monde de Ben en 1977 est rempli des couleurs de polyester et de néon de cette époque et il présente même l’aspect délavé du cinéma des années 1970. À l’autre bout du spectre, le monde de Rose de 1927 qui est présenté en noir et blanc comme un film muet. Le manque de dialogue nous permet de nous concentrer sur ses expressions faciales et son langage corporel.

    Le musée américain d’histoire naturelle joue un rôle important dans les deux histoires, et le musée du Queens est au cœur de la finale qui nous lie les deux pièces. En cours de route, chacun des enfants reçoit un peu d’aide. Ben se lie d’amitié avec Jamie dont la connexion au musée lui donne un coup de pouce, tandis que le frère bien plus âgé de Rose, Walter, entretient également une relation avec le musée. Les styles photographiques distincts nous aident à passer facilement d’une ère à l’autre, et le directeur de la photographie, Edward Lachman, et le rédacteur en chef, Affonso Goncalves, ont beaucoup de mérite.

    La citation d’Oscar Wilde, “Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d’entre nous regardent les étoiles”, prend comme thème pour les deux histoires, et c’est vraiment un film sincère avec des histoires intéressantes et des effets cinématographiques inhabituels. La scénographie est géniale tout au long de l’histoire, et particulièrement vitale pendant les séquences muettes de l’histoire de Rose. La partition proéminente de Carter Burwell change également efficacement les styles entre les histoires et les époques. Les liens qui nous unissent – un besoin fondamental de comprendre nos racines – le font indépendamment de l’âge et de la période de temps. Ceci est un petit film astucieux qui fournit beaucoup à discuter et à considérer.