Never Grow Old en streaming VF HDLIGHT

video

Liens de Téléchargement

Uptobox Fastdownload HDLIGHT (VF)

Synopsis et détails

Never Grow Old
Réalisateur(s) : Ivan Kavanagh
Acteur(s) : Antonia Campbell-Hughes, Emile Hirsch, John Cusack
Catégorie(s) : Action, Western
Langue : VF

Un entrepreneur irlandais réalise des profits lorsque des hors-la-loi s’emparent d’une paisible ville frontalière américaine, mais sa famille est menacée…

7 Commentaires pour le film “Never Grow Old” :

  1. Anonyme dit :

    John Cusack et Emile Hirsch font de ce film un film intéressant. Hirsch est un charpentier et entrepreneur irlandais dont l’entreprise a été durement touchée par la campagne d’un ministre en charge des incendies et du soufre pour nettoyer la taverne et le bordel d’une vieille ville de l’ouest. Vient ensuite le personnage pécheur de Cusack qui amène les deux dames de la nuit et s’alcoolise pour animer un peu les choses. Les cadavres se présentent à un rythme alarmant et le pompes funèbres tue. Bien sûr, c’est un marché faustien avec des conséquences imprévues. Un excellent scénario et une belle campagne irlandaise en toile de fond en font un film de premier ordre. Un solide 8/10.

  2. Anonyme dit :

    Cusak et Hirsch brillent dans cette histoire de moralité sur un Undertaker (Hirsch) qui, dans un moment de faiblesse, se lie d’amitié avec le mal qui remplit ses poches. Cherchez le révérend qui a clairement étudié le jeu d’acteur de Gary Oldman! 9/10

  3. Anonyme dit :

    C’est l’un de ces films qui fait que l’on se demande comment diable ce scénario terne, ennuyeux et prévisible s’est transformé en un film à gros budget avec 2 grands acteurs comme Emile et John Cusack.

    Il n’y a rien de nouveau ou d’original dans cette histoire et cela ressemblait plus à un film télévisé à petit budget avec le thème commun du bien contre le mal, mais rien de plus sauf de nous traîner à travers des scènes prévisibles et un personnage sans arcs réels à part l’évident l’homme se tourne vers la violence comme seule solution. Il est triste de voir deux acteurs fantastiques être impliqués dans un scénario en deux dimensions ennuyeux qui était au mieux un court métrage qui se traînait avec des scènes répétées et des personnages en plastique.

    Je lui donne un 3 pour les grands ensembles occidentaux boueux et 2 acteurs principaux. Never Grow Old devrait être renommé “Never Cardboard Script”.

  4. Anonyme dit :

    J’ai adoré ce film. C’est sûr que c’est un point faible mais brillant. Brut et brutal. J’ai adoré le jeu et l’ambiance. Cela m’a rappelé McCabe et Mme Miller en termes d’atmosphère. Heureux de voir John Cussak

  5. Anonyme dit :

    J’ai entendu parler de western spaghetti, d’occidental mexicain, de western américain, voire de western australien, mais de western irlandais, je n’ai jamais vu cela. donc sa première fois pour tout, et cette défloration du film occidental irlandais pourrait en faire naître beaucoup d’autres, car CECI était merveilleux !!!!!

    son sombre son marron et gris, son terrain boueux, sa pluie, son tonnerre, son espoir, sa foi, son italien hollandais et un chasseur de primes gringo sans voix, venant en ville tout bouleverser. son shérif et son entrepreneur de pompes funèbres, son homme et sa femme, sa vie et sa mort, son sang et ses entrailles, ses mères et ses enfants apeurés, et un prêtre tonnerre qui perd la prise de sa congrégation à cause de sa consommation d’alcool et de sa prostitution dans le saloon, travail de le diable et devrait être éteint. mais il a oublié de faire son golem, et ça se passe comme vous pouvez le penser ……

    J’ai été surpris de voir John Cusack dans ce film, et il fait, comme le reste de la distribution, une performance gobsmacking à l’écran. c’était également une surprise de voir que ce film n’avait pas été tourné aux États-Unis, mais à Luxembourg-ville et dans les marais boueux de prairies boisées irlandaises.

    la production technique est tout simplement merveilleuse, et le choix de l’emplacement et les efforts déployés par l’équipe des graphistes et des concepteurs sont tellement bons.J’ai trouvé un problème de réalisateur, mais je le garde pour moi, c’est un succès de 99,9% à mon avis, et je suis sûr que je ne suis pas le seul.

    Donc, si vous recherchiez un western moderne avec une sensation de montagne froide et un grain comme un vrai grain, et un facteur de vengeance alla ‘meilleur pour le clint eastwoods, alors le vieil homme grincheux recommande vivement de ne pas vieillir

    ou comment éviter les services de soins aux personnes âgées …

  6. Anonyme dit :

    Avez-vous regardé les westerns italiens de Sergio Leone et vous êtes-vous plaint de leur authenticité? Si la réponse est oui, vous devriez éviter ce film. Si vous pouvez vous débarrasser de vos idées préconçues sur l’Ouest américain, vous pourrez profiter de celui-ci autant que moi. Bien sûr, c’est un oiseau étrange. Qu’est-ce qui ne va pas avec ça?

  7. Anonyme dit :

    J’ai adoré INTO THE WILD mais bon seigneur, la carrière et le jeu d’Emile Hirsch ont-ils disparu. Son interprétation digne de ce film a gravement tué ce film, sans compter à quel point il est fade et ennuyeux. John Cusack a au moins sous-exploité son mystérieux rôle de hors-la-loi et ne mâche pas le paysage comme le fait Emile. Le film étant prévisible, cette intrigue vous donnera envie de vérifier votre téléphone, des appareils par pur ennui. J’étais super excité de voir cela, mais je vous prie Hollywood, de ne plus confier à Emille le rôle qu’il a joué … Regardez à vos risques et périls.