Synonymes en streaming VF HDLIGHT

video

Liens de Téléchargement

Uptobox Fastdownload HDLIGHT (VF)

Synopsis et détails

Synonymes
Réalisateur(s) : Nadav Lapid
Acteur(s) : Louise Chevillotte, Quentin Dolmaire, Tom Mercier
Catégorie(s) : Drame
Langue : VF

Un jeune Israélien prend la fuite à Paris pour fuir sa nationalité, aidé par son fidèle dictionnaire franco-israélien.

3 Commentaires pour le film “Synonymes” :

  1. Anonyme dit :

    Grand film qui traite de la question de l’identité de manière originale et intrigante. En tant qu’israélienne vivant à l’étranger, je me suis connectée au film à un niveau personnel. J’ai vu une douzaine de films cette année à la Berlinale et celui-ci était de loin le plus méritant de l’Ours d’Or. Je le recommande fortement. 10/10

  2. Anonyme dit :

    C’était de loin le pire film (sur 17) que j’ai vu à la Berlinale cette année. Quel choc lors de la remise des prix! Après 90 minutes sur 125, je ne savais toujours pas quelle histoire elle voulait raconter – seulement à partir du plan de l’intrigue dans le catalogue. C’est un désordre incohérent, prétentieux, contenant quelques scènes intéressantes qui ne mènent nulle part … Dans la projection de presse, il y avait une file constante de personnes quittant le théâtre. 1/10

    Restez à l’écart de ce vainqueur immérité de l’Ours d’Or

  3. Anonyme dit :

    Un conseil à tout réalisateur israélien inconnu: récupérez tout un tas d’argent du Fonds pour le cinéma israélien, partez en Europe et utilisez-le pour réaliser un film qui déchire Israël. Les habitants du Vieux Continent vont l’adorer et vous allez devenir le chouchou du Circuit Festival. Cet opus primé a un caractère central (j’utilise le terme vaguement) qui déteste son propre pays – Israël – à tel point qu’il refuse de parler dans sa langue maternelle et cherche dans son dictionnaire français pour trouver autant de mots que possible pour exprimer la bassesse de l’Etat juif. Nous pensons qu’il était un soldat, ainsi la force de défense israélienne est proprement entraînée dans la condamnation générale. Tout cela a évidemment été célèbre à Berlin et a bien servi à confirmer les préjugés de chacun – comme dans “Hé, s’ils se détestent autant, tout ce que nous entendons mal à propos d’Israël doit être vrai”. Un Ours d’or a été dûment attribué à son fier réalisateur qui se sentira probablement encouragé et inspiré à réaliser des films plus brutaux, ennuyeux et mal construits. 1/10